Processus de validation de l’App Store: les problèmes insoupçonnés d’Apple avec les concombres !

Processus de validation de l’App Store: les problèmes insoupçonnés d’Apple avec les concombres !

NewImage

Apple valide systématiquement toutes les applications avant qu’elles n’apparaissent sur l’App Store. Cependant les nombreux couacs du processus de validation sont connus. Un ancien d’Apple revient sur ce processus de validation et explique par la même occasion pourquoi nous ne sommes pas prêts de voir un concombre sur l’App Store !

Les exemples d’applications validées à tort sont nombreux. Pour témoin et pour ne citer que celles-ci: la validation de l’application pour le moins polémique Juif ou pas Juif, l’apparition d’une application Cydia et les nombreuses applications à l’utilité douteuse, frisant parfois l’arnaque. Inversement, Apple rejette parfois des applications utiles soit par simple erreur, soit parce qu’elles ressemblent de trop près à des fonctions intégrées à iOS. Mais il y a visiblement beaucoup de paramètres à prendre en compte.

Mike Lee, ancien ingénieur sénior chez Apple, nous raconte un petit peu l’envers du décors de ce processus de validation mystérieux. Il insiste sur le fait que le travail de vérification des applications est très ingrat et que les équipes en charge de ce processus sont largement en sous effectif face à l’immensité de la tâche.

Selon Lee: “les gens imaginent que le processus de vérification des applications est assuré par une centaine de personnes en Inde. Mais il s’agit juste de quelques personnes dans des locaux Apple. Comme partout ailleurs, Apple ne transige pas sur la qualité de ses équipes, et il est extrêmement difficile de trouver les bonnes personnes en quantités suffisantes. Je vous assure que tout ceci est bien plus petit que ce que vous imaginez“. Lee assure que le boulot essentiel des vérificateurs est de rejeter une pile infinie d’applications médiocres et que parfois au milieu de tout ça une perle rare leur échappe. Lee raconte aussi que les équipes d’Apple sont bombardés d’applications à valider avec des images d’illustration contenant des parties intimes masculines. Selon lui, c’est un problème très sérieux car il ne s’agit pas de cas isolés: les équipes passent une partie considérable de leur temps à regarder les images pour bien s’assurer qu’il ne s’agit pas de celle d’un pénis !

Toujours selon Lee: “Bien filtrer les choses inutiles est un problème sérieux. Quelqu’un doit être assis à son poste de travail et s’occuper d’éliminer le contenu inapproprié comme ces images de pénis pour que rien ne passe à travers le filet. Du coup, il est souvent nécessaire d’être plus que prudent. Apple se refuse à confier ce travail à des groupes de gens de taille plus importante. Au lieu de cela, la firme cherche à avoir des personnes réactives, bien éduquées et formées pour ce travail.“. Lee insiste sur le fait que la vraie raison pour laquelle Apple a une politique aussi stricte en matière de pornographie et de censure est en fait pour accélérer le processus de validation. Il ne s’agirait nullement d’une vision d’un monde sans pornographie voulue par feu Steve Jobs.

Lee résume tout ceci par ces quelques phrases: “Pour éviter des images de phallus, les équipes doivent aller parfois jusque censurer un concombre. Sinon cela crée des discussions infinies pour savoir si tel ou tel partie d’une image est appropriée ou pas. Ce qui serait une perte de temps considérable“.

Source: Business Insider
Image: inthekoots.com

Partager:

Pour continuer....

iOS 14: Apple a ajouté un bouton secret qui a échappé à tout le monde !

iOS 14: Apple a ajouté un bouton secret qui a échappé à tout le monde !

iOS: que faire si le minuteur ne s’affiche pas sur l’écran de verrouillage ?

iOS: que faire si le minuteur ne s’affiche pas sur l’écran de verrouillage ?

iOS 14: activer et utiliser la reconnaissance des sons

iOS 14: activer et utiliser la reconnaissance des sons

iPhone: contrôler l’intensité de la LED sur votre torche

iPhone: contrôler l’intensité de la LED sur votre torche

2 Comments

  1. Mince, je pensais pas que quelqu’un le verrait 😀 ! C’est impossible de trouver une photo avec des pommes et des concombres pour illustrer cet article de Louise, personne ne semble faire cette association sur le net avec un point de vue intéressant. Mais je suppose qu’Apple a autant de problèmes aves les courgettes qu’avec les concombres !

    Serge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *